Les travaux de confinement sont également appelés travaux d’encapsulage dans le Code du travail.

Ils visent à conserver les matériaux en place en les recouvrant de manière hermétique afin d’éviter la dispersion de fibres d’amiante dans l’atmosphère.

Ces procédés sont, par exemple, l’encoffrement, le doublage, la fixation par revêtement, l’imprégnation (pulvérisation ou injection d’un produit
liquide qui pénètre toute l’épaisseur du matériau et permet de fixer les fibres).