Test de Pak-marker pour la recherche de HAP

Test de Pak-marker pour la recherche de HAP2017-11-29T23:38:32+01:00

Recherche de HAP par Test de Pak-marker

HAP : Test de Pak-Marker La présence de goudron ou de ses dérivés dans le revêtement en place est établie sur la base d’un historique et de plusieurs tests d’identification (les fluxants de houille ont été utilisés jusqu’au milieu des années 2000 pour leurs caractéristiques d’adhésivité et de fluidisation des bitumes).
Le risque de contamination par les anciennes couches à base de goudron, dont la teneur en HAP est de plusieurs ordres de magnitude plus élevés que celle dans le bitume neuf, est réel (Raulf-Heimsoth, Angerer et al. 2008).
Les entreprises de recyclage ne possèdent généralement pas les laboratoires nécessaires pour évaluer correctement les teneurs des produits à retraiter.

La méthode de détection PAK Marker a notamment été recensée et est désignée dans le Rapport d’Expertise Collective de L’ANSES, en septembre 2013 : « Évaluation des risques sanitaires liés à l’utilisation professionnelle des produits bitumineux et de leurs additifs ». Cette méthode a été développée par RASENBERG en 1996, en coopération avec un producteur de peinture en spray.

Le principe du PAK Marker consiste en une base de peinture blanche contenant un solvant déterminé pulvérisé en brume sur l’échantillon d’enrobé. Ce solvant dissout les HAP et au séchage, par réaction, fait virer la couleur de la peinture au jaune. Si la couleur de la peinture change, l’enrobé est pollué aux HAP. La lecture du résultat est quasi immédiate et donne une information qualitative.